fr en
Avertissement !

Ce site est réservé à un public majeur et averti, il propose un contenu à caractère pornographique à des personnes âgées de plus de 18 ans.
En cliquant sur "ENTREE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Etre majeur selon les lois françaises et que ces lois vous autorisent à accéder à ce service.
- A ne pas diffuser le contenu de ce service qui est la propriété de l'éditeur.
- A ne pas faire connaître ce service à des mineurs, sous peine de sanctions pénales.
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ce service pour toute action judiciaire.

  • logo1
  • logo2
  • logo3
  • logo4
  • logo5
  • logo6
  • controle parental
Edito

Par Boucles d'or

Porn to be Wild

Voir ses articles

Chroniques J’ai testé le strip pole dance avec Katsuni

J’ai testé le strip pole dance avec Katsuni

Katsuni, que j’avais invitée à assister au lancement de DORCELLE eu égards à son implication sur le site, me glisse nonchalamment « Hum… Non, ce jour-là je ne peux pas, j’ai pole dance ! ». Mais enfin Katsuni, tu maîtrises cet art à la perfection, me semble-t-il !  « Mais non, là je donne des cours, je suis prof de strip ! ». Il n’en fallait pas plus pour me décider à m’y mettre, moi qui y pensais depuis longtemps mais qui repoussais l’échéance sur de fallacieux prétextes : c’est trop cher, j’ai pris du bide, j’y arriverais pas, j’ai pas le temps, j’ai pas de mec donc on s’en fout…

Et me voilà un samedi après-midi en mini short boom boom  et body dos nu abusé, juchée sur des talons de 12 chez Spin With Me, à Paris, en compagnie de 11 autres jeunes femmes aussi bien débutantes que pole danseuses chevronnées. J’arrive là-bas (en retard) et me change en vitesse dans une atmosphère girly assumée. C’est cool, elles ont l’air sympa, mignonnes et « normales ». Comme moi quoi ; j’avais un peu peur de me retrouver à moitié nue face à des bombasses hystériques  de la barre.

Katsuni est détendue, ça me détend. Katsuni est très sexy, ça me met la pression.

Mais je n’ai plus le temps de me poser des questions, je m’entraine déjà à marcher sexy Beyoncé avec les encouragements des filles. Mais dis donc, mais j’aime ça ! Je me sens grande, puissante et désirable.

Une fois qu’on a toutes fait un pas devant l’autre façon bombe latine sur du bon son dancefloor, on s’accroche à la barre. On tournicote, de plus en plus lascivement. Je galère sur une figure qui implique de faire le tour de la barre en une seule impulsion et avec grâce (c’est mieux), en restant debout sur ses talons avec la même moue et cambrure sexy. #technicité. Quoique. Cela demande plus de confiance en soi et du total lâchage qu’une réelle maitrise de danseuse. Alors je me lâche, je passe la main dans mes cheveux et je cambre, j’en fais des tonnes, on se marre.

On ne l’imagine pas, mais c’est assez physique : jambes, dos, abdos, tous les groupes musculaires sont sollicités, sans que l’on s’en rende compte.

Décomplexée, j’enlève mon haut, je colle mon derrière de déesse (oui, en une heure je suis devenue déesse) sur la barre que je remonte lascivement. Puis je me retrouve sur le dos, je balaie le sol avec mes bras et ma chevelure de pin-up (oui, en une heure je suis devenue pin-up), je fais mine de me caresser doucement et j’attrape les talons de mes escarpins dans mes mains tout en exerçant des mouvements très suggestifs avec mon bassin remonté, tandis que j’enlève le bas. Scandaleux ! Mais tellement bon… Katsuni m’avait prévenue, j’avais mis des sous-vêtements sous mes sous-vêtements. Pas obligée de terminer complètement nue si l’on ne le souhaite pas. Mais sincèrement, l’ambiance était tellement détendue que tout aurait été possible en ce qui me concerne. Oh la coquine !

On la refait, toutes ensembles, avec Katsuni devant. Au lieu de mettre la pression, elle décomplexe, motive, encourage et nous fait prendre conscience de notre corps, notre féminité, et même de notre plaisir. J’ai adoré passer 1h30 en sa compagnie et celle des autres filles où le seul mot d’ordre était « s’amuser » ; fallait pas me le dire 2 fois !

Débutantes ou confirmées, à l’aise avec votre corps ou justement pas du tout, je vous recommande d’essayer au moins une fois. Je me suis sentie vraiment en confiance et c’est un sentiment dans lequel j’irai puiser quand je serai avec mes amoureux (oui, au pluriel) ou même dans des situations où je m’exprime en public par exemple. Il faudra juste que je pense à garder mon soutif ! ;-)

Si vous avez loupé les sessions pole dance de Katsuni, sachez que la belle revient à Paris, en Mars, pour dispenser de nouveaux cours !

En attendant, je vous laisse (re) découvrir son orgie durant laquelle vous pourrez découvrir une petite démonstration :

3 reponses

  1. palaume 19 décembre 2012 at 12:15

    Super. Ca donne envie de s’y mettre. (Et d’acheter une barre à fixer dans notre chambre coquine secrète – et de construire une chambre coquine secrète)

    Peux-tu nous indiquer le tarif de cette séance?

    bises

    Répondre
    • Boucles d'or 19 décembre 2012 at 12:20

      Hello! Cette séance en particulier était à 75€ pour 1h30 de cours. Cela dit, si tu vas sur le site de Spin with me, http://www.spinwithme.fr/, tu as plusieurs forfaits proposés à des tarifs différents (et moins chers). N’est ce pas le moment de se faire offrir des séances? ^^

      Répondre
  2. william hill casino bonus terms 26 décembre 2012 at 04:59

    Informative article, exactly what I was looking for.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Social Media Icons Powered by Acurax Website Designing Company