fr en
Avertissement !

Ce site est réservé à un public majeur et averti, il propose un contenu à caractère pornographique à des personnes âgées de plus de 18 ans.
En cliquant sur "ENTREE" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

- Etre majeur selon les lois françaises et que ces lois vous autorisent à accéder à ce service.
- A ne pas diffuser le contenu de ce service qui est la propriété de l'éditeur.
- A ne pas faire connaître ce service à des mineurs, sous peine de sanctions pénales.
- A ne pas poursuivre l'éditeur de ce service pour toute action judiciaire.

  • logo1
  • logo2
  • logo3
  • logo4
  • logo5
  • logo6
  • controle parental
Edito

Par Billy

I love porn more than I love people anyway.

Suivre son twitter

Voir ses articles

Chroniques La Série TV, Générateur de Fantasmes

La Série TV, Générateur de Fantasmes

Game of Thrones relance la tendance rough sex (le sexe à Westeros, une production Rocco-Stagliano?), la majesté et le sadisme sombre d‘Hannibal nous pousse dans les draps de celui qu’il ne faut pas…
La diversité des séries actuelles nous permet une véritable diversité du fantasme. Il y en a pour tous les goûts, toutes les langues, toutes les peaux, tous les frissons.

Orange is the new black, ode à l’amour saphique
OITNB, petit succès de Netflix, a fièrement sorti une saison 2 il y a peu et on en redemande déjà.Il est question du fantasme universel qu’inspire OITNB à toutes hétérosexuelles bien dans ses baskets : la relation lesbienne.
Rappelons qu’OITNB narre la vie de femmes dans une prison pour femmes. Un univers de femmes donc, où l’homme est absent, et s’il est sexuellement actif, il s’appelle Pornstache le gardien de prison (joyeuse alliance de Pornstar et de Moustache), ce qui en dit suffisamment long.
La profusion de scènes de sexe où le cunnilingus est déclaré grand souverain des pratiques sexuelles ne nous laisse pas indifférentes. La relation entre l’héroïne gentiment hétérosexuelle et l’envoutante Alex Vause nous fait découvrir un tout nouvel aspect de notre sexualité. Nous voulons, telle Piper Chapman notre mignonne héroîne, nous faire dévergonder (à défaut de meilleur vocabulaire) par une belle brune mystérieuse.. Goûter à la nouveauté, expérimenter (enfin!) un cunni digne de ce nom, franchir les limites des relations sexuelles bien encadrées et définies, bref, nourrissons ce fantasme, osons un peu plus.

Suits, mon royaume pour un costume trois-pièces.
Suits, déjà 3 saisons d’avocats sur mesure, une quatrième commence, mais un seul nom reste sur nos lèvres : Harvey Specter.
Il est l’homme arrogant, l’homme de pouvoir, l’homme au sourire vous poussant à glisser votre main dans votre culotte: il est l’homme au costume. Son pouvoir et son allure lui permettrait de posséder toutes les femmes (et tous les hommes) qu’il souhaite, mais vous serez l’élue. Et vous vous voyez déjà dans ce grand bureau de verre (quoi voyeurisme?), incarnant la plus sexuelle des secrétaires, Donna Paulsen, et d’un croisement de jambes lui suggérer de vous prendre violemment sur ce bureau. Avouez le, vous êtes déjà à genoux.

Girls, le show aux milles tags parfaits
On compare trop souvent et injustement Sex and the City et G.I.R.L.S. Quand Carrie et ses copines nous contaient, sympathiques, tout un tas de difficultés bien trop romancées pour être réelles, G.I.R.L.S nous balance nos problèmes de vraies femmes à la gueule. Quatre héroïnes, un bon milliers de fantasmes.
Le role play est le plus vieil aphrodisiaque du monde. On adorerait se sentir Hannah en perruque blonde jouant à la femme mariée qui, ce soir, est bien seule dans ce restaurant.
On sait bien que vous fantasmiez sur le copain de Clara, votre copine. Il existe cette règle universelle idiote qui proscrit le sexe avec les ex des copines. Marnie vous convaincra qu’il s’agit d’une erreur.
L’inconnu qui vous retient la porte de l’ascenseur, celui-là même qui vous suit dans la rue, que vous rêveriez de plaquer contre le mur. L’outdoor sex mode Soshanna, on hurle un grand oui!
Les mauvaises langues vous diront de soigner votre complexe d’Oedipe mais, comme Jessa on adhère à l’homme plus âgé. Who’s your daddy?

On pourrait presque faire se rhabiller le marquis de Sade.

1 reponse

  1. Fanny 27 juin 2014 at 14:03

    C’est oublier Lost Girl, la série ou l’héroine est une succube et pour qui le sexe est la survie. La bisexualité y est abordée de manière naturelle, et elle baise tout le temps.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Social Media Icons Powered by Acurax Social Profile Design Experts